INSCRIPTION
AU COLLOQUE

(Tarifs réduits pour les étudiants, les ainés et les groupes)
Cliquez ici pour ouvrir la page d'inscription


INFORMATIONS
colloque@champ-libre.org


 
Dans le contexte de
CITÉ INVISIBLE/INVISIBLE CITY
7E MANIFESTATION INTERNATIONALE VIDÉO ET ART ÉLECTRONIQUE, MONTRÉAL (MIVAEM)
20 septembre au 1er octobre 2006
Site de la
Grande Bibliothèque

www.champ-libre.org/citeinvisible

 
 
UNE PRÉSENTATION DE
CHAMP LIBRE

en collaboration avec la revue
d’art contemporain montréalaise
PARACHUTE

source : Zhenchen Liu Le Cinquième jour après le réveillon
     
COLLOQUE INTERNATIONAL
VILLE - ART - TECHNOLOGIE

À MONTRÉAL LES 22 ET 23 SEPTEMBRE 2006 – 10 H-18 H
À L’AUDITORIUM DE LA GRANDE BIBLIOTHÈQUE
475 DE MAISONNEUVE EST, MONTRÉAL.
BERRI-UQAM

     


RÉFLEXIONS ET THÈMES DU COLLOQUE


Dans le cadre de la 7e biennale de Champ Libre présentée à la Grande Bibliothèque du Québec à Montréal, le colloque VILLE - ART- TECHNOLOGIE réfléchira sur les questions de la CITÉ INVISIBLE reliées aux paradigmes changeants dans les villes d'aujourd'hui et entre des régions distanciées. Nous tenterons d’analyser comment les nouvelles villes globales, définies par le changement accéléré et une nouvelle masse critique due à des économies, des populations, une démographie changeantes, des transformations politiques ou sociales, peuvent nourrir un concept différent de la ville de même que de nouvelles pratiques d'art, qui en retour révèlent la ville (son “l'invisibilité”) de façons imperceptibles.

La Grande Bibliothèque (inaugurée en avril 2005) demeure à ce jour l’un des projets culturels les plus ambitieux du Québec réalisé sous l'égide d'un concours international d'architecture remporté par la firme d'architectes Patkau de Vancouver. Construite de chambres de bois et de promenades architecturales sur plus de 7 niveaux et donnant des points de vue inédits sur la ville, la Grande Bibliothèque devient dans le paysage actuel de Montréal un véritable repère urbain fréquenté quotidiennement par 10000 visiteurs.

La biennale Cité Invisible/Invisible City révèlera au visiteur, par sa mise en scène et les œuvres artistiques qui y seront présentées, des aspects cachés de l'architecture et de l’urbanité de la Grande Bibliothèque. Des installations architecturales interactives et des œuvres d'art multimédia nationales et internationales seront partout dispersés sur le site proposant au visiteur des expériences sensorielles de vertige et de poétique urbaines d’avant garde.


CHAMP LIBRE

CHAMP LIBRE *, fondé en 1992, (www.champ-libre.org) est un diffuseur et un laboratoire artistique nomade qui présente des événements in situ, s'insérant dans la communauté et mettant en relation les pratiques contemporaines de l'art, de l’architecture, de l’urbanisme et des nouvelles technologies.

Lors de chaque événement, Champ Libre transforme différents espaces et bâtiments publics par des interventions originales, et propose au visiteur une nouvelle expérience et une connaissance de ces lieux empreinte de nouvelle urbanité.

La biennale de Champ Libre - MANIFESTATION INTERNATIONALE VIDÉO ET ART ÉLECTRONIQUE, MONTRÉAL (MIVAEM) est un événement majeur et unique sur la scène internationale des arts électroniques et de l’architecture.

*En 2005, Champ Libre a été finaliste d’un prix d’excellence en architecture de l’Ordre des Architectes du Québec (OAQ) pour son intervention scénographique à l’incinérateur des Carrières à Montréal à l’automne 2004.


PARACHUTE
PARACHUTE, (www.parachute.ca) revue en français et en anglais, est un lieu d’interrogation et d’analyse de l’art contemporain dans le monde, visant à favoriser l’émergence d’une critique d’art novatrice, bien outillée sur les plans historique et conceptuel, pour l’analyse des nouvelles formes d’art de notre temps. Fondée en 1975 à Montréal, PARACHUTE s’est fixé dès ses débuts un programme précis sur le plan du développement de nouvelles méthodologies dans la critique d’art et sur celui de l’élargissement des horizons géographiques et culturels. Grâce à sa perspective transnationale, PARACHUTE est partout devenue un outil de référence pour les artistes, critiques, chercheurs et conservateurs; elle constitue, selon le quotidien Le Monde, « un modèle du genre ».

 

HORAIRE DU COLLOQUE

VENDREDI 22 SEPTEMBRE 2006

10h00 - Mot de bienvenue
François Cormier et Cécile Martin - Champ Libre
Chantal Pontbriand - Parachute

1030 – 11h30 : Saskia Sassen (Angleterre) – Invitée d'honneur
Making Public Interventions in Today's Massive Cities

LA VILLE GLOBALE

11h45 – 12h15 : Narendra Pachkehede (Inde / Canada)
In Visible Cities: The Politics and Locality of New Spaces

12h15 – 12h45 : Louis Jacob (Québec)
In Visible Cities: The Politics and Locality of New Spaces

13h00 : Déjeuner


LA VILLE INTERSTICE


14h30 – 15h00 : Fabrice Raffin (France)
De la friche industrielle à la réinvention urbaine de la culture

15h00 – 15h30 : David Tomas (Québec)
Anonymous Monuments to Ordinary Man and Woman: The Strange Case of Berlin's Ampelmännchen
José Louis Brea (Espagne) – Villes_RAM (lecture de texte)

16h20 – 17h00 : Francisco Lopez (Espagne)
Blind City and the Exploration of Sonic Realities and Virtualities

17h00 – 17h40 : Michael Awad (Canada) – Entire City Project

17h40 : Questions


22h00 : Performance Francisco Lopez – BLIND CITY

SAMEDI 23 SEPTEMBRE 2006


LA VILLE SENSIBLE

10h00 – 10h45 : Luc Bureau (Québec) – L'Érotique urbaine

10h45 – 11h45 : Antoine Picon (France / États-Unis)
Scénarios pour une ville numérique : Événements et individus

12h00 – 12h30 : Jonathan Sterne (Québec) – Inaudible City

13h00 : Déjeuner


LA VILLE SANS FRONTIÈRE

14h30 – 15h30 : Stefano Boeri (Italie) - Pour un certain code génétique local [teleconference]

15h30 – 16h00 : James Partaik (Québec)
Visiblement invisible : Quelques réflexions sur la pratique technomade de James Partaik

16h20 – 17h20 : Chantal Pontbriand (Québec)
Tectonica : art contemporain, villes et mondialisation

17h30 : Discussion avec le public et les conférenciers

 


CONFÉRENCIERS INVITÉS


MICHAEL AWAD, Architect - Canada
Michael Awad est diplômé en architecture et en design urbain. Sa pratique professionnelle est une combinaison de l’art, de l’architecture, du design et de l’urbanisme. Il a été sélectionné comme représentant du Canada à la Biennale d’architecture de Venise en 2002. Sa recherche actuelle - Urban/Aboriginal - examine les relations possibles entre la culture aborigène canadienne et le design urbain. Sa pratique architecturale a été largement diffusée dans la presse académique, professionnelle et populaire. Il occupe actuellement la présidence du centre médiatique Interaccess, Toronto.

LUC BUREAU
, géographe et professeur – Québec

En tant que géographe, Luc Bureau s’est spécialisé dans l’étude des représentations de l’espace et du temps ainsi que dans les rapports de la raison et de l’imagination dans la culture occidentale. Il est professeur à l’Université Laval à Québec où il enseigne la géographie culturelle et l’épistémologie des sciences humaines.

STEFANO BOERI, architecte et professeur d’urbanisme, théoricien– Italie
Stefano Boeri enseigne l’urbanisme à Venise et à Lausanne (IUAV). Il est architecte, auteur et directeur de la revue d’architecture italienne Domus. Il a également fondé le groupe de recherche en architecture et en urbanisme Multiplicity.

JOSE LUIS BREA, professeur et théoricien de l’art – Espagne

José Luis Brea est professeur (Ph.D.) spécialisé en esthétique et en théorie de l’art contemporain à l’Université Carlos III de Madrid. Il est également l’éditeur du magazine Estudios Visuales.

LOUIS JACOB
, sociologue et professeur – Québec
Louis Jacob est professeur au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal. Depuis quelques années il s’intéresse aux nouvelles pratiques artistiques et à leur insertion dans l’espace public. Il est également chercheur associé à l’INRS (Institut National de Recherche Scientifique - Québec) – Urbanisation, Culture et Société.

FRANCISCO LOPEZ, artiste sonore – Espagne
Francisco Lopez est reconnu internationalement comme figure de proue de la musique expérimentale « underground ». À l’affût des sons autour de lui, il a compilé un ensemble sonique personnel et iconoclaste.

NARENDRA PACHKHEDE, boursier du Commonwealth, théoricien, artiste des nouveaux médias - Inde / Canada
Narendra Pachkhede a été actif en tant que programmeur, théoricien, commissaire et ethnographe. Il chevauche la politique, la pratique et la praxis dans le monde du transnationalisme. Il a été invité à plusieurs forums internationaux à titre de conférencier sur le cinéma, la culture, les technologies et les nouveaux médias. Sa recherche porte actuellement sur le micro-cinéma et les technologies avancées.

JAMES PARTAIK, artiste des nouveaux médias et enseignant – Québec
James Partaik est un artiste des nouveaux médias. Il a créé nombreuses installations, interventions et actions qui ont été présentées à travers le monde. Il est fondateur d'ARQHÉ, un collectif multidisciplinaire qui examine le rapport entre l'art, l'architecture et le paysage. Il enseigne actuellement les arts médiatiques à l’Université Laval à Québec.

ANTOINE PICON, architecte et professeur – France / États-Unis
Antoine Picon est professeur d'histoire de l'architecture et des techniques à la Graduate School of Design d'Harvard où il dirige également les programmes de doctorat. Ses travaux portent sur la transformation des territoires, des villes et de l'architecture en liaison avec l'évolution des techniques. A côté de nombreux travaux historiques sur les 18ème et 19ème siècles, il est l'auteur d'un essai, La Ville, territoire des cyborgs. Il prépare un livre sur la culture numérique, la ville et l'architecture.

CHANTAL PONTBRIAND, directrice de la revue PARACHUTE - Québec
Chantal Pontbriand, critique d'art et commissaire, vit à Paris et à Montréal. Elle est directrice de la revue d'art contemporain PARACHUTE qu'elle a fondée en 1975. Elle a été commissaire d'une vingtaine d'expositions et de quinze festivals internationaux, principalement dans les champs de la performance, la danse, l'installation multimédias et la photographie. Elle termine actuellement une monographie sur Jeff Wall.

FABRICE RAFFIN, sociologue, chercheur - France

Fabrice Raffin, docteur en socio-anthropologie et directeur de recherches à S.E.A. Europe à Paris est spécialiste de l'analyse des pratiques artistiques et culturelles et de la ville. Il mène depuis une dizaine d années des travaux sur la reconversion des friches industrielles et marchandes en lieux de culture. Enseignant les sciences-sociales, il est aussi co-auteur de l'ouvrage, Les fabriques : lieux imprévus (Ed. de l’imprimeur, Paris, 2000) et auteur de l’ouvrage, Les ritournelles de la culture (Ed. L’Harmattan, Paris, 2006).

SASKIA SASSEN, sociologue et professeur – Angleterre
Saskia Sassen est une sociologue réputée internationalement et a publié plusieurs ouvrages de sociologie urbaine qui portent sur les villes globales, mais également sur les questions de la migration, du féminisme, des technologies de l’information et des inégalités sociales, notamment : The Mobility of Labor and Capital (1998). Elle enseigne actuellement à l'Université de Chicago et au London School of Economics en Angleterre.

JONATHAN STERNE, théoricien, écrivain, professeur – Québec / États-Unis
Jonathan Sterne enseigne actuellement à l’Université McGill à Montréal au Départment de l’histoire de l’art et des communications. Il a écrit de multiples articles scientifiques sur les médias, les technologies, la politique et la culture. Il est l’auteur de The Audible Past: Cultural Origins of Sound Reproduction.

DAVID TOMAS, artiste des nouveaux médias et théoricien - Québec

Professeur à l’Université du Québec à Montréal, David Tomas est l'auteur de Transcultural Space and Transcultural Beings et de nombreux essais traitant des rapports interculturels, des nouvelles technologies et des systèmes d'imagerie.



INSCRIPTION
AU COLLOQUE

(Tarifs réduits pour les étudiants, les ainés et les groupes)
Cliquez ici pour ouvrir la page d'inscription

 
PARTENAIRES