THÈME & LIEU
Un thème : cité invisible | Un lieu : la Grande Bibliothèque  

Un lieu :
la Grande Bibliothèque

     
Un lieu : la Grande Bibliothèque, centre de rayonnement culturel de BAnQ à Montréal

Fidèle à son approche in situ de la diffusion, Champ Libre présente la 7e édition de la Manifestation Internationale Vidéo et Art Électronique, Montréal (MIVAEM), événement biennal, sous le thème Cité invisible/Invisible City sur un site urbain en pleine mutation. Lors de cet événement unique, le site de la Grande Bibliothèque de Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ), nouveau lieu du savoir et de la culture à Montréal inauguré en avril 2005 et situé dans l’arrondissement Ville-Marie, sera investi et scénographié afin de proposer une programmation interdisciplinaire et une diffusion multiréseaux in situ touchant les domaines de la vidéo, des arts électroniques, de l’architecture et de l’urbanisme.

Cet événement est présenté par Champ Libre en collaboration avec
Bibliothèque et Archives nationales du Québec.
   
   
 
Façade de la Grande Bibliothèque
Source : BAnQ / Patkau / Croft-Pelletier /
Menkès Shooner Dagenais, architectes associés
     
Cartographie et site de la 7e MANIFESTATION INTERNATIONALE VIDÉO ET ART ÉLECTRONIQUE DE MONTRÉAL

Dans le processus de création de l'événement, l’approche in situ du site de la Grande Bibliothèque dans l’arrondissement Ville-Marie à Montréal et plus spécifiquement de sa proximité avec le Quartier Latin et le centre-ville amène Champ Libre à une réflexion urbanistique sur la répartition actuelle de ce type de zone territoriale, sur son histoire et sur ses réalités socio-économiques ; la topologie des lieux incite à des discussions sur l’architecture contemporaine et guide les interventions artistiques et signalétiques que comporte le projet Cité invisible/Invisible City. Champ Libre a opté pour une approche signalétique et scénographique qui exprime différentes lectures sensibles (historiques et/ou contemporaines) du site choisi, et ce, autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du bâtiment de la Grande Bibliothèque.
 
PLAN DE SITUATION
Cliquez sur l'image
pour voir le plan
     
Angle sud-est de la Grande Bibliothèque
Source : BAnQ / Patkau / Croft-Pelletier /
Menkès Shooner Dagenais, architectes associés
     

Un repère urbain nouveau dans l’espace public de Montréal

La Grande Bibliothèque de BAnQ demeure à ce jour l’un des projets culturels les plus ambitieux du Québec. Dans le paysage actuel de Montréal, elle devient un véritable repère urbain. Cette initiative de l’État québécois a pour objectif de favoriser un accès démocratique et en tout temps à l’information et au savoir, et ce, entre autres grâce à l’utilisation optimale des nouvelles technologies. Au cours de l’événement Cité invisible/Invisible City, une panoplie d’espaces et d’outils technologiques incite le public à redécouvrir le texte et l’écriture par l'entremise des images tout en y intégrant des composantes multimédias et informatiques. Le projet s’oriente aussi vers une redéfinition spectaculaire d’une activité à la fois ludique et éducative. Son emplacement stratégique vise à desservir une communauté diversifiée, tout en valorisant le profil culturel de l’arrondissement centre de la ville de Montréal (Quartier Latin et Centre-Sud).

Le projet Cité invisible/Invisible City interroge le processus de transformation d’un lieu, d’un site urbain, et se situe au carrefour des interrogations contemporaines des nouveaux lieux de savoir et de connaissance. Par une stratégie d’infiltration, Champ Libre s’approprie la Grande Bibliothèque, au moyen d’une intervention minimale qui respecte le site tout en le mettant en valeur. L’événement se déploie dans les zones autant intérieures de la Grande Bibliothèque (promenades naturelles et panoramiques, chambres de bois, Espace Jeunes, salle multimédia, amphithéâtre, espaces d’exposition) qu’extérieures du site tels le jardin et l'avenue Savoie, et enfin dans la ville souterraine par l’accès direct à la station de métro Berri-UQAM. Le projet a pour but principal de proposer au public une véritable lecture contemporaine et un parcours du site se révélant une expérience nouvelle et éphémère de la Grande Bibliothèque à travers le prisme d’œuvres d’artistes contemporains des arts électroniques et de l’architecture.

 
DIAPORAMA 1
Cliquez sur l'image pour démarrer le diaporama


DIAPORAMA 2
Cliquez sur l'image pour démarrer le diaporama


Voir également les images du projet architectural sur le site www.banq.qc.ca

 

     
L'équipe de Champ Libre à l'oeuvre à la Grande Bibliothèque, décembre 2004.
Source : Hervé Trioreau
     
Scénographie et dispositif de diffusion
Atelier In situ, Stéphane Pratte et Annie Lebel – Montréal.


Champ Libre propose au cours de sa biennale Cité Invisible-7e MIVAEM une intervention architecturale et scénographique qui met en valeur les différents espaces de la Grande Bibliothèque de BAnQ.

La scénographie a été réalisée en collaboration avec l’atelier d’architecture montréalais In situ (www.insitu.qc.ca) fondé par les architectes Annie Lebel et Stéphane Pratte, gagnant du Grand Prix de Rome en architecture du Conseil des Arts du Canada (2001). La sensibilité et l’expertise unique de ces architectes montréalais permettent de maximiser la fonctionnalité des différents lieux à créer sur le site de la Grande Bibliothèque tout en proposant une vision esthétique qui convienne à l’échelle du bâtiment, ceci afin de créer un parcours au long duquel l’identification des œuvres et de l’événement soit claire et afin que soit assurée l’intégration de l’ensemble au site. Le contexte de présentation des œuvres et la conception des dispositifs de présentation inédits misent sur la relation de plus en plus étroite à définir entre l’œuvre, son enveloppe de diffusion et la perception du spectateur dans les espaces de la Grande Bibliothèque.

La particularité scénographique de l’Atelier In situ pour ce projet a comme objectif, parmi d’autres, de proposer différentes percées visuelles de l’intérieur de la Grande Bibliothèque vers des sites urbains extérieurs qui deviennent pour la durée de l’événement de nouvelles plateformes multimédias de diffusion des œuvres artistiques présentées par Champ Libre. Cette scénographie a également comme but de souligner et de faire découvrir au public de l’événement et de la Grande Bibliothèque une toute nouvelle panoplie de points de vue de Montréal qui s’offrent à partir des espaces intérieurs de la Grande Bibliothèque.
   
     
Source : Cécile Martin