THÈME & LIEU
Un thème : cité invisible | Un lieu : la Grande Bibliothèque  

Un thème : cité invisible

     
Un thème : Cité Invisible/Invisible City

La ville du XXIe siècle subit une transformation majeure de son esthétisme, de sa structure sociale, de sa propension à devenir ou à demeurer métropole du monde. Cette constante évolution de la cité qui fascine par la richesse de ses étendues imaginaires se veut avant tout pour Champ Libre un lieu d’inspiration philosophique et artistique.

Le projet Cité invisible/Invisible City révèle au visiteur, à travers un parcours scénographique et la présentation d’œuvres artistiques, des aspects cachés de l’architecture et de l’urbanité du bâtiment qui nous sont donnés à voir. Les installations architecturales et les œuvres multimédias nationales et internationales sont parsemées comme autant de micro-interventions sur le site de la Grande Bibliothèque à Montréal, centre de rayonnement culturel de Bibliothèque et Archives nationales du Québec à Montréal, tant à l'intérieur qu’à l'extérieur.
   
   
 
La Grande Bibliothèque vue depuis l’Hôtel des Gouverneurs - Source : Cécile Martin
.
 
Le site de la Grande Bibliothèque soulève d’emblée des questions de culture et de nouvelle économie de l’information. Ce site prend tout à la fois la forme d’un lieu de loisir, de rassemblement pour la communauté, de savoir et de démocratisation de la connaissance. Entre autres, le projet aborde un questionnement sur le rôle en évolution de la bibliothèque à l’ère technologique, celle-ci devenant de moins en moins un lieu « d’entreposage » du savoir et assurant de plus en plus un rôle social dynamique et déterminant dans la transmission de celui-ci. La question déterminante nous apparaît, plus que celle du support de l’information (livre ou numérique) —quoique importante—, celle de la façon dont un individu oriente sa quête de savoir ou d’information dans la surabondance de données qui s’offre à lui, dans un monde où la connaissance se retrouve fragmentée à l’infini. Quel sens prendront ce lieu et ce nouvel édifice dans le tissu social environnant, par exemple pour des individus ne maîtrisant pas ce premier support au texte qu’est l’alphabet ? Comment un événement artistique de ce type peut-il être imaginé par des personnes aveugles, dans un environnement silencieux qui comporte ses propres règles d’usage pour le public?

Champ Libre propose un événement ouvert aux influences théoriques et balayé par des déclinaisons architecturales du site et de son urbanité. Le projet vise à propager, sous forme de proposition poétique, une programmation artistique ondoyante où le thème choisi devient le vecteur sensible et le prisme par lequel s’exprimeront les artistes contemporains oeuvrant dans le domaine des arts, de l’architecture et des nouvelles technologies.
 
Escalier de la Grande Bibliothèque
Source : Grande Bibliothèque / Patkau/Croft-Pelletier architectes associés